Costumes, vêtements de scène…Mod’L Scène obtient le titre Maîtres d’Arts/Elèves

Parce que son grand-père et son père tous deux entrepreneurs dans des métiers différents n’ont pas ou mal anticipé la relève, Christine Leclercq, fondatrice de Mod’lscène a devancé la transmission de la société, préparant en toute sérénité le passage de témoin. Une styliste modéliste, Marie-Pierre Bessac, avec qui elle avait noué de bonnes relations professionnelles a repris le flambeau fin mars 2017.

De g à d : Christine Leclercq et Marie-Pierre Bessac

Cette opération qui assure la préservation d’un savoir-faire spécifique, a été primée par l’Institut National des Métiers d’Art. Ce dernier a décerné au duo Occitan le titre à vie «Maîtres d’Art-Elèves». Une distinction difficile à obtenir car sur une quarantaine de dossiers retenus pour examen, 8 seulement  ont élus tous les deux ans. La dernière cuvée est atypique avec deux femmes maîtres d’art sur le podium et deux duos exerçant hors de la région parisienne !

Développer un atelier patinage, teinture et ennoblissement

Cette reconnaissance s’accompagne d’un dispositif de soutien pour faciliter la cession-reprise. «L’INMA apportera son aide au projet de développement d’un atelier de patinage/teinture/ennoblissement» précise Marie-Pierre Bessac, la nouvelle gérante de Mod’l Scène. Une diversification qui permet de  globaliser l’offre, certains clients pour les besoins de la scène ou du cinéma recherchant cette prestation.

Développer la création de costumes

Par faute de temps, la création directe avait été mise en sommeil. Cette complicité permet à nouveau de dégager du temps pour autoriser Mod’l Scène à proposer de la création costumes pure aux acteurs du secteur de la scène. Par exemple en 2017 Christine Leclercq et Flore Leclercq ont signé les costumes de la comédie musicale «La boule Rouge» sur Paris par Constance Dollfus et Clément Hénaut. Un projet d’opéra en 2018 est en cours de négociation. Christine Leclercq reste active pendant une période donnée au sein de l’entreprise, le temps de partager son expérience et son réseau de clients lui faisant confiance depuis des années. «Nous travaillons de concert, en nous répartissant les tâches et unissant nos compétences en matière de prospection commerciale» confie-t-elle.

La Flûte Enchantée

Côté gestion et marketing, Marie-Pierre Bessac est bien armée, après avoir bénéficié de l’appui de BGE de Montauban.
Dans ce secteur de niche, la conception et réalisation de costumes historiques et contemporains pour les opéras, le théâtre, le cinéma, les spectacles vivants, Mod’l Scène est devenue une référence à l’échelle internationale. La PME implantée dans le Tarn-et-Garonne a livré des commandes en Grande-Bretagne, Israël, Autriche, Japon… Parmi les premiers prescripteurs, figurent les loueurs de vêtements de scène, les directeurs techniques et chefs d’ateliers. Le festival des Chorégraphies d’Orange, le Royal Opéra House de Londres, l’Opéra de Tokyo…ont fait appel à la PME Occitane.

La Traviata

Un process qui allie haute-couture et méthode industrielle

L’exercice 2017 a été un bon cru avec près de 300 000 € de CA. L’année a été marquée par deux productions cinématographiques, dont «l’Empereur de Paris» (via loueur de costumes) ainsi que par des réalisations pour les opéras, (Metz et Capitole de Toulouse pour exemple…). Les perspectives
sont bonnes en 2018 avec plusieurs négociations en cours. «Nous sommes confiantes sachant que dans le métier, il est rare d’avoir de la visibilité trois mois en avance» complète Christine Leclercq. Dans un secteur difficile, Mod’l Scène a su tirer son épingle du jeu en croisant le monde de la haute couture et celui de l’industrie.

L’innovation dans le process permet de maîtriser les coûts et d’être compétitifs. «Nous concilions sur-mesure et modularité des costumes. Nous travaillons sur des fiches de mesure, les montages spécifiques permettent de modifier en accès direct de 2 à 3 tailles sur chaque vêtement, en cas de changement  d’acteur, l’adaptant à celui qui le porte» indique Christine Leclercq.

Se remettant en question, recherchant en permanence des pistes d’amélioration et de nouvelles synergies ces deux passionnées du vêtement et du costume sont aussi force de proposition, notamment sur des projets novateurs ou en  rupture, intervenant à la demande des clients en maître d’oeuvre, codéveloppement ou conception pure. Dans cette optique, Mod’lscène réalise de la prestation de service ; un bureau d’études complet est à la disposition des clients. Pour exemple : avec la mode actuelle du vêtement vintage et rétro, Mod’l Scène est amenée à collaborer avec des «concept shops»
pour développer des lignes de prêt-à-porter qui s’appuient sur ses connaissances des costumes d’époques.

En 15 ans, l’entreprise a constitué une banque de données exceptionnelle sur les pièces authentiques d’époque. 5000 références de patronages sont numérisées, une centaine est utilisée en permanence. Un véritable trésor ! Il n’y a pas que le passé. Mod’l Scène a été amenée à réaliser des maillots de foot des années 2050, pour un film futuriste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *